Type your search keyword, and press enter

Achoo!

Lire la version française

It was already quite late when I decided to go home. It was still snowing and it was cold as well. A loud sneeze startled me and I walked towards the noise, out of curiosity. It seemed to come from nearby the clock’s tower of Saint-Nicolas Church.
There, I found a surprising scene: a sleigh to which reindeers were harnessed. A man dressed in red with white hair and a white beard was standing in front of the leading reindeer.
“Oh, Rudolph, now is not the time to let me down!”
“As if it was my fault! Achoo!”
I couldn’t believe my eyes. A talking reindeer! Santa Claus noted my presence and sighed: “We have been spotted…”
“I believe that your reindeer needs a doctor,” I said while walking towards them.
Santa Claus’ face brightened: “A doctor! That’s the solution!”
He took a mobile phone from his jacket pocket and sent a text message. Moments later, a strange noise could be heard. A dark blue phone box appeared next to us, out from nowhere. The door opened and a man came out of the box. He was wearing a black suit, had silver hair and heavy eyebrows that seemed to talk on their own.
“Here is the patient!” He said when he saw Rudolph.
“Are you the doctor?” I asked a bit foolishly.
“Indeed!”
His diagnosis was made in no time. The reindeer was suffering from a form of allergy. Luckily he happened to have the right medicine. Santa Claus told him that this had been cause for delay in the delivery and the doctor offered to give him a hand. I probably looked astonished because Rudolph explained that the doctor was a time and space traveller.
“And it’s not my first visit to your town… Last time I came, I misplaced a set of flagons that had been offered to me by a Celt. By the time I realised they were gone, they had been found by workers. It made quite a fuss! I couldn’t get them back of course. I wonder if people still speak about those flagons today…”
“A film has been made about them,” I told him.
“What a brilliant idea!” The Doctor exclaimed. “And now, Santa, was about delivering your gifts together?”
I witnessed as the strange phone box vanished and as the sleigh took off. Eyes turned towards the sky, I heard a sneeze in the distance.
“Santa Claus and a time and space traveller… No one is going to believe me if I ever tell this strange tale…” I whispered before I resumed walking home. But I was smiling.

Atchoum !

To the English version

Il était déjà tard lorsque je décidai de rentrer chez moi. La neige tombait toujours et le froid était lui aussi de la partie. Un éternuement bruyant me fit soudain sursauter et, par curiosité, je me dirigeai vers l’origine du bruit, non loin de la tour du clocher de l’église Saint-Nicolas.
Je découvris un spectacle particulièrement surprenant : un traîneau auquel étaient attelés des rennes. Un personnage à la barbe et aux cheveux blancs, vêtu d’un costume rouge était debout devant l’animal de tête.
« Allons, Rudolphe, ce n’est pas le moment de me faire faux bond ! »
« Comme si c’était ma faute ! Atchoum ! »
Je n’en croyais pas mes yeux. Un renne qui parlait ! Le Père Noël remarqua soudain ma présence et soupira : « Nous sommes repérés… »
« Je crois que votre renne a besoin d’un docteur vétérinaire, » dis-je en m’approchant.
Le visage du Père Noël s’illumina : « Un docteur ! Mais oui, voilà la solution ! »
Tirant un téléphone portable de la poche de sa veste, il envoya un message. L’instant d’après, un étrange bruit retentit. Une cabine téléphonique bleue foncée se matérialisa près de nous. La porte s’ouvrit et un homme en sortit. Vêtu d’un costume redingote noir, il avait des cheveux gris et d’épais sourcils qui paraissaient prendre vie dès qu’il parlait.
« Ah, voici le malade ! » S’exclama-t-il en avisant Rudolphe.
« Vous êtes le docteur ? » Demandai-je un peu bêtement.
« Tout à fait ! »
Il ne lui fallut pas longtemps pour établir un diagnostic. Le renne souffrait d’une allergie. Par chance, il possédait un antidote. Le Père Noël fit remarquer qu’il avait pris du retard dans sa livraison et le docteur proposa de lui prêter main-forte. Devant mon air ébahi, Rudolphe m’expliqua que le docteur voyageait dans le temps et l’espace.
« D’ailleurs, ce n’est pas ma première visite dans votre ville… » Déclara le docteur. « La dernière fois que je suis passé, j’ai égaré un ensemble de vases qui m’avait été offert par un Celte. Le temps que je me rende compte de leur absence, les vases avaient été découverts par des ouvriers. Cela a fait toute une histoire ! Impossible de les récupérer, évidemment. Je me demande si on parle encore de ces vases aujourd’hui… »
« Ils ont fait l’objet d’un film, » annonçai-je.
« Quelle bonne nouvelle ! » S’écria le docteur. « Et à présent, Père Noël, que diriez-vous de distribuer vos cadeaux ensemble ? »
J’assistais au départ de l’étrange cabine téléphonique et à l’envol du traîneau. Les yeux tournés vers le ciel, j’entendis un éternuement dans le lointain.
« Le Père Noël et un voyageur spatio-temporel… Personne ne me croira si je raconte cette histoire… » Murmurai-je avant de reprendre mon chemin, un sourire aux lèvres.